Réalisations

Traitement par marais épurateur

Le traitement du drainage minier acide (DMA) représente un défi environnemental important pour l'industrie minière. Les systèmes de traitement passif, tels les marais épurateurs artificiels, représentent une approche intéressante d’un point de vue technologique, économique et environnemental pour traiter les eaux acides chargées en métaux et en sulfates. L’objectif principal de cette étude est de concevoir un marais pouvant être employé à l’étape de polissage dans le cadre d’une filière de traitement passif d’un drainage contaminé par le Fe, le Mn, le Ni et le Zn. L’efficacité des marais plantés avec des quenouilles (Typha latifolia) a été testée en laboratoire à petite échelle (0,22 m2). Les cellules expérimentales ont été alimentées avec un DMA synthétique dont la composition moyenne était de 38,0 mg/l Fe, 2,6 mg/l Mn, 0,4 mg/L Ni, 9,0 mg/L Zn et 37,2 mg/l SO42-, à pH 4,2. Les résultats ont montré une augmentation du pH (7,1-8,9), de même qu’un traitement efficace du Fe (87-99%) et du Zn (93-97%), ainsi qu’une rétention variable du Mn (0-55%) et du Ni (0-83%), combinée à un relargage de SO42-. Basés sur ces résultats, les marais artificiels semblent prometteurs pour le polissage des eaux contaminées par le DMA.